Tag Archives: les « pas vraiment interviews »

Passion Ate Dave, we love Him, sa « pas vraiment » interview

25 Nov

Encore une bonne chose que Marcus Foster m’aura apporté. En mai dernier je me trouvais à Londres au Elgin
pour voir Marcus jouer. Trois autres artistes jouaient ce soir là dont Passion Ate Dave. L’énergie balancée
par le groupe n’avait eu aucune difficulté à m’embarquer. Comment rester
insensible au morceau « Seen it all before » ? David Alexander, auteur et compositeur
de talent, prend un réel plaisir à se trouver sur scène, ça se voit, ça se sent, ça se transmet. De plus, il était merveilleusement  bien accompagné par Will Headlam-Wells au violon et Mike Worthington à la batterie (les 2 mecs opèrent aussi dans le groupe Three Colours). En conclusion de cette soirée mémorable (c’était en plus l’anniversaire de Dave) j’étais repartie avec son EP, «Dirty on the inside» sous le bras. Quatre titres. Quatre bons morceaux. Le truc avec Dave
(David Alexander), c’est qu’en plus d’aimer sa musique, tu ne peux qu’apprécier le bonhomme. Abordable et gentil. Doué et agréable.

Voilà qu’aujourd’hui Dave sort son 2ème EP, qui n’a pas encore de nom, Dave attend que l’inspiration lui vienne. Une soirée
est organisée au Barfly et les petits Âm-AteURs chanceux qui sont sur place pourront se régaler d’entendre les
nouveaux morceaux  de Passion Ate Dave ainsi que la participation de « special guests » . Gageons que cet EP
va être du tonnerre, le morceau « Smoke and Mirrors », disponible sur la page Facebook Passion Ate Dave, augure un EP aux petits oignons. voilà sa « pas vraiment » interview.

*For starting, How are you Dave?

Sweet, you? (I’m good even if I would love to be in London tonight !)

*You’re working on your new EP, how is your
recording going

Good, the engineer and I work well together. Think you’ll dig the
results.

*Pour commencer, comment vas-tu Dave?

Bien et toi ? (Je vais bien même si j’adorerais être à Londres ce soir !)

*Tu travailles sur ton nouvel EP, comment se passe l’enregistrement ?

Bien, l’ingénieur du son et moi travaillons bien ensemble. Je pense que vous allez apprécier le
résultat.

*Make a second EP is different to make the first?

The first thing I did was just a limited edition, physical EP of demos
really. It has not been released. There’s only a few of them floating about to
be honest.

*You are not native of London, I guess. Did you
come to London for music?

I did. I grew up in Belfast. I was in a band before this solo project so
gravitated toward London and here I am. I love London.

*Faire un second EP est différent de faire le premier ?

Le premier que j’ai fait était juste une petite édition, un EP physique d’une démo, vraiment.

Il n’était pas abouti. Il n’y a que peu de morceaux
qui tournent pour être honnête.

*Tu n’es pas de Londres, je crois. Tu y es allé pour la musique ?

Oui. J’ai grandit à Belfast. J’étais dans un groupe avant ce projet solo, et tellement attiré par
Londres et me voilà. J’adore Londres

*How long do you play music?

Not sure really. I did a choirboy solo of ‘Once in Royal David City’ at
my primary school Carol service when I was 9! My parents bought me a Fender
Squire when I was 13 and I’ve mucked about on the guitar since.

*Are you a self-taught person or do you have a musical training?

Yeah, self taught on the guitar and vocals.

*Depuis combien de temps joues-tu de la musique?

Je suis pas sûre vraiment. J’ai été un jeune choriste soliste au « Once in Royal David City »
à l’école primaire Carole quand j’avais 9 ans. Mes parents m’ont acheté une Fender Squire quand j’en avais 13 et je n’ai
pas lâché la guitare depuis.

*Tu es autodidacte ou tu as une formation musicale ?

Autodidacte pour la guitare et la voix.

*What does influence you?

People with something to say.

*Do you write yours lyrics?

I sure do. They start off as weird, nonsensical, mumbles at first and
then gradually grow into lyrics when I walk about with them. You have to bypass
the brain and listen to the ghosts.

*Qu’est-ce qui t’inspire?

Les gens qui ont quelque chose à dire.

*Tu écris tes paroles ?

Oh oui. Elles sont au départ bizarres, absurdes, vides de sens et après elles se transforment

petit à petit en paroles quand je peux me balader avec elles. Vous devez court-circuiter l’esprit et
écouter les fantômes.

*Witch artits would you like to sing with? Could be dead or alive…

Lou Reed, Mike Scott, Robbie Robertson, The Band. I sometimes have this bizarre fantasy of me joining Led Zeppelin on stage

*What would be your dream venue?

“Winterland”, San Francisco where ‘The Last Waltz’ took place.

*Avec quel artiste voudrais-tu chanter? Il peut être vivant ou mort.

Lou Reed, Mike Scott, Robbie Robertson, The Band. J’ai parfois, le fantasme farfelu de rejoindre Led Zeppelin sur scène.

*Sur quelle scène rêverais-tu de te produire ?

« Winterland », à San Francisco où «les Last Waltz» se sont produits.

*You have created the Sofar movement with Rocky Star and Rafe Offer. Why?

For me, because I’d written these songs and wanted people to hear them.
I didn’t fancy playing to no-one on a London bar circuit. I thought a living
room would be the best place to play my first gig. Now we have the chance to
support new music all over the world with this unique event. It’s exciting.

*The movement is growing up, you must be happy, I guess.

Too right I am. Can’t believe it started in my tiny London living room.

*Tu as crée le mouvement Sofar avec Rocky Star et Rafe Offer. Pour quelles raisons ?

Pour moi. Parce que j’écrivais ces chansons et je voulais que les gens les écoutent. Je n’imaginais
pas  jouer pour personne dans les bars londoniens. J’ai pensé qu’un salon serait la meilleure scène pour mon premier
concert. Maintenant nous avons la chance de supporter la musique nouvelle à travers le monde entier avec un évènement unique.

C’est excitant.

*Le mouvement prend de l’ampleur, tu dois en être
content.

C’est sûr que je le suis. J’arrive pas à imaginer que ça a commencé dans mon minuscule salon à
Londres.

*To finish, what is your musical dream?

Reach as many people as possible with my
music.

*Pour finir, quel est ton rêve musical ?

Atteindre le plus de gens possible avec ma musique.

Publicités

Allman Brown, la « pas vraiment » interview

16 Nov

« Lui c’est un bon, un très très bon », Dixit mon voisin au Songs from a room à Paris. Belle entrée en matière! Et il n’avait pas menti. Allman Brown est un très très bon. Une voix puissante, une guitare assurée au service d’une musique entraînante. Il est à mi chemin entre le crooner et le folkeux. Je suis rentrée avec son Ep « House Of Spirit » sous le bras. Excellente idée. Encore une belle découverte. Je suis tombée amoureuse de sa musique. Vous devez découvrir cet incroyable et adorable musicien, vous pourrez le trouver ici. Voici la « pas vraiment » interview que nous avond fait avec lui.

*Depuis quand
joues-tu de la musique?

Je chante depuis que je suis enfant et je
joue de la guitare depuis que j’ai 5 ans.

*Es-tu
autodidacte ou as-tu une formation musicale ?

Je suis autodidacte.

*Je sais que
tu joues de la guitare et de l’harmonica. Autre chose encore?

Je veux apprendre à jouer du piano.

*Comment
écris-tu tes chansons ? Qu’est-ce qui vient en premier, les paroles ou les
accords ?

D’habitude ce sont les accords qui
viennent en premier mais les paroles sont comme des éclairs et arrivent à tout
moment. Ecrire au beau milieu de la nuit est le mieux.

*Qu’est ce
qui t’inspire le plus ?

Mon entourage et l’atmosphère d’un lieu.

*House Of
Spirit est ton premier Ep ?

C’est mon premier mais il y en aura
beaucoup d’autre, promis.

*Avec quel
artiste voudrais-tu chanter ? Il peut être vivant ou mort.

J’adorerais chanter avec Bon Iver.

(Je dois te
dire merci j’ai découvert Bon Iver grâce à toi et ils sont supers)

*Tu écoutes
des fois des artistes français ?

Oui j’écoute Phoenix, Air, Mc Solar et les
incroyables Daft Punk.

*Mc Solar,
vraiment ?

Yeap.

*Quelle
serait la scène où tu rêverais de te produire ?

Ce serait le Royal Albert Hall à Londres,
C’est superbe.

*Quel est ton
meilleur souvenir d’un concert ?

C’est le Sofar show, quand l’audience est
complètement silencieuse et attentive. C’est une si bonne onde.

*Quel est ton
rêve musical ?

Jouer en Live à travers le monde avec
toutes sortes de musiciens différents et apprendre autant que je le peux.

*Quel est ton
prochain projet ?

Enregistrer mon premier album.

*Pour finir, la prochaine fos que je viens à LOndres j’adorerais faire une vidéo

d’une street version à Neal’s Yard (je demanderai au Royal Albert Hall mais je ne suis pas sûre que ce soit OK), Ca marche?

Ca semble super.

Rendez vous est donc pris, en attendant voici deux extraits de son Ep, « Meet Me at The Water » et « House Of Spirit »

Allman Brown, the « not real » interview

16 Nov

« Him, he’s good,really really good » said my neighbour at the songs from a room at Paris. Nice introduction. And he did not lie. Allman Brown is really good. A powerful voice, a condifent guitar at the service of a lively music. Allman brown is in the halfway between the crooner and the folkman. I came back at home with his Ep « House Os Spirit ». A great Idea. Another amazing discovery. I falled in love with his music. You must discover this wonderful and nice musician, you can find him here. We made a « not real interview », this is what he said about himself.

*How long do you play music?

I’ve been singing since I was a little boy and playing
guitar for five years.
*Are you a self-taught person or have you a musical
training?
I am self taught.
*I know you play guitar and harmonica, anything else?
I want to learn to play the
piano.
*How do you write songs? What comes first, lyrics or
chords?
Usually the chords come first but lyrics are like
lightning and arrive all the time. Writing songs in the middle of the night is
best.
*What inspires you the most to write songs?
My relationships and the atmosphere of a place.
* »My relationships”, by the way you wrote “wildflower” for your girlfriend I guess.
Wildflower is about my girlfriend, yes.
*House of spirit is your first EP?
House of Spirits is my
first EP but there will be many more to come, I promise.
*What is
your most intimate song?
My most intimate song is probably House of Spirits
because although my Father didn’t actually die…it does describe very personal
feelings.
*Can we find
yours lyrics somewhere? Your myspace maybe?
My lyrics are not anywhere except in my head.
*Which artist would you like to sing with? Could be
dead or alive.
I would love to sing with the band Bon Iver.
(I have to say MERCI, I discovered Bon Iver
because of you  and they are terrific !!!!)
*Do you sometimes listen to French artits?
Yes, I listen to Phoenix, Air,
Mc Solar and the awesome Daft Punk.
*Mc Solar really?
Yeah.
*What would be your dream venue?
My dream venue is the Royal Albert Hall in
London. It is beautiful.
*What is your better memory of a gig?
My best memory of a gig is
Sofar, when the room is completely silent and attentive.It is such a great
vibe.
*What is your musical dream?
My dream is to play live
shows all over the world with all sorts of different musicians and learn as
much as I can.
*What is your next project?
My next project is to
record my first album.
*For finish, the next time I
come to London I would love make a street session video with you at Neal’s
yard? (I’ll try to ask at the Royal Albert Hall but I’m not sure it will be
Ok). Deal?
A street session sounds awesome.
Rendez-vous est donc pris, enattendant voici deux extraits de son Ep, « House Of Spirit » et « Meet Me At The Water ».

Lidwine ou l’ensorceleuse

16 Nov
Ce qui marque, voire renverse, dès les premières notes sculptées par Lidwine,
c’est son incroyable voix. Etrange mélange d’une fragilité, peut être entretenue, et d’une puissance parfaitement dominée. Elle dessine sans hésitation les contours de son univers, mystérieux et enivrant, tout juste à portée sans jamais pouvoir être totalement capté. On se retrouve à parfaite distance. Assez près pour être happé, tout juste éloigné pour en rester hébété. Lidwine c’est autre chose que « juste » de la bonne musique. On perçoit un réel engagement artistique, une façon d’appréhender la scène, la sienne, de façon globale dans une démarche flirtant avec l’esthétique. Sa créativité, siamoisée de son originalité, est conduite par une maitrise ahurissante d’instruments sortis du gremier. Une harpe, tout un tas de cloche, un Harmonium indien. Dire que ma guitare est à jamais restée indomptée rajoute à cette performance.
Les Âm-AteURs lui ont demandé de se prêter au jeu d’une « pas vraiment interview », elle a gentillement accepté, (c’est une première pour nous deux). Voici ce qu’elle a bien voulu nous dévoiler:
  • *Lidwine, tu en es, apparemment, au tout début de tes représentations?
Oui je peux encore les compter sur les doigts de mes mains !
  • *Tu nous proposes tout de même un univers ultra chiadé et tu te tiens bien droit dans tes bottes.
Merci.
J‘ai pris mon temps. Il faut être sacrément patient quand on ne sait pas ce que l’on cherche. C’est un peu comme trouver un casse-tête chinois par terre, se mettre à jouer avec les différentes pièces qui le composent, n’avoir qu’une vague idée de la forme finale que doit avoir l’objet, mais l’intime conviction que l’on peut réussir à assembler ses pièces de manière harmonieuse.Il faut essayer, faire des erreurs, recommencer, faire et défaire jusqu’à ce que les éléments s’imbriquent naturellement. Lorsque j’ai eu enfin l’impression que les choses avaient trouvé leurs places, je me suis dis qu’il était temps que je sorte de chez moi.
  • *Je t’ai vue lors du Sofar durant lequel tu as joué en accoustique. Tu te sentais d’ailleurs un peu « nue ». Ton spectacle propose des séquences électroniques?
Oui c’est le cas. J’aime l’idée du mariage des instruments acoustiques et de l’électronique, je la trouve poétique et j’aime ses résultats sonores. Sur scène, j’ai fait mes premiers concerts seule, mais j’ai désormais le plaisir et la chance d’être accompagnée par Jérémie Poirier-Quinot qui est un musicien hors pair, d’une exquise sensibilité et d’une extrême générosité. Au cours du set, nous mêlons séquences électroniques (souvent rythmiques, mais pas uniquement) et utilisation de différents instruments acoustiques. A terme, mon souhait est que nous soyons rejoints par un percussionniste.
  • *C’est ton amour pour la musique qui a coulé vers celui des instruments ou l’inverse?

Je ne sais pas de quand date mon intérêt pour les instruments de musique. Je crois que d’une part j’ai toujours aimé les vieux objets, les vieux meubles, les bibelots… ça doit être lié à des souvenirs d’enfance, des lieux dans lesquels j’ai vécu. D’autre part, j’aime les matières, le bois, le cuivre, les cordes.  J’aime imaginer l’amour et le soin avec lesquels ils ont été conçus puis fabriqués. J’aime la poésie des mécanismes, des pitons et des systèmes et enfin je suis gourmande de sons.

  • *Où trouves-tu ces instruments sortis d’on ne sait trop où? (vous pouvez voir Lidwine jouer de l’harmonium, de l’autoharpe ou encore du taishogoto)

Il s’agit de rencontres et comme pour les rencontres humaines, elles sont faites de hasard et de nécessité.Je raffole de cuisine indienne et je vais régulièrement faire quelques courses Passage Brady dans le 10ème arrondissement . C’est là que j’ai trouvé mon
harmonium il y a un peu plus de 7 ans. J’ai d’abord été séduite par son aspect visuel, puis je suis entrée dans le magasin, j’ai actionné le soufflet, j’ai joué deux trois notes et suis repartie avec.

Quelques années plus tard, je suis tombée par hasard sur une autoharpe dans un magasin de musique. Quelqu’un l’avait commandée, mais n’était jamais venu la récupérer.C’est à force de gratter les cordes de cette autoharpe que je me suis dis qu’apprendre à jouer de la harpe serait vraiment excitant. Dès que j’ai eu assez d’argent, j’ai acheté celle que j’avais repérée dans le Magasin de la Harpe.

Je me promène aussi régulièrement sur Ebay, c’est là que j’ai trouvé mon arme secrète : le taishogoto ! Mon critère de recherche préféré : « Autres instruments ».

  • *Es-tu autodidacte?ou as-tu suivi une formation musicale?
Je n’ai suivi aucune formation musicale, ce que je regrette souvent. J’ai tout appris seule ou avec l’aide de quelques précieux amis.

En revanche, je me rattrape un peu depuis un an lors de mes cours de harpe et je travaille régulièrement ma voix avec un excellent professeur de technique vocale.

  • *Tes inspirations?
Musicalement, je peux aussi bien être inspirée par l’écoute d’un morceau de Beyoncé, que par des chants mauritaniens ou un Opéra de Richard Strauss. J’ai passé le mois dernier à écouter en boucle certains vieux albums de Prince que j’admire énormément pour ses qualités de musicien et de producteur et l’approche globale de sa vision esthétique. En ce moment, ce sont les oeuvres orchestrales de Ravel qui tournent sur ma chaîne et Ochre, un disque de morceaux traditionnels anglais revisités par Andrew Cronshaw multi-instrumentiste passionné par les instruments à cordes de type zither et les flûtes, il est d’ailleurs présent sur un des morceaux de mon Ep.
Quant à mes textes, ils sont le reflet de mes expériences personnelles. Parce que je suis le sujet que je connais le mieux.
  • *Ton rêve musical?
Je ne peux pas penser à un rêve en particulier. L’avantage avec la musique est qu’il y en a une multitude.
  • *quels sont tes projets?
En ce moment je me concentre sur le développement du projet sur scène et je commence à travailler sérieusement à un album.

Vous pouvez aller voir Lidwine, et croyez bien que c’est plus que recommandé, aux dates suivantes:
17 Novembre aux Mains d’Oeuvres – Saint Ouen avec Peau, Rivkha et Suzanne The Man
7 Décembre Rhythm Factory – Londres avec The Rodeo et Julie Peel
21 Décembre Espace B – Paris avec Christines & the Queens
Son EP, « Lw », est disponible depuis le 18 octobre depuis toutes les plateformes de ventes de musique digitale ou en version digipack sur son shop: http://www.lidwine.com/shop
Vous retrouverez son univers poétique et esthétique ici et ici .
Les.Âm-AteURs la remercie chaleureusement pour sa gentillesse, lui souhaite une longue et joyeuse carrière et on lui dit à bientôt car dès qu’il me sera possible de retourner la voir je ne me ferai pas prier.
%d blogueurs aiment cette page :