Leopold Skin – quand la beauté est telle qu’elle en devient douloureuse

18 Fév

Il y a des vérités qui frappent et bouleversent. Quand l’inspiration se fait instinct. Quand l’on n’est plus totalement maitre de nos idées mais qu’elles s’imposent d’elles mêmes, qu’elles deviennent évidence et demandent à s’exprimer. Certains artistes offrent des albums d’une telle pureté qu’on en vient à penser que c’est ce qui s’est passé pour eux. Que cet album là, c’est une histoire entre eux et une force supérieure,  et que dans leur immense générosité ils nous permettent d’y assiter. C’est dans cette dimension là que nous emporte Leopold Skin. Là où la splendeur fait naître les larmes. Là où la délicatesse fait naître les sourires.

Avec ce second album I See mountain, Damien Fahnauer (signé chez Kütu Folk et Dynamo en Booking) nous guide intelligemment, grâce à sa voix en retrait et à ses mélodies léchées, grâce à sa Folk parfois puissante, parfois recluse, en direction d’une introspection dirigée. Réminiscence de ce qu’il a lui même vécu lors de son voyage initiatique vers le Canada. De son émotion, notre confession se crie. L’on devine derrière les 11 titres d’I See Mountain, un interprète de (très grande) valeur à découvrir très très vite en Live. Ses dates sont ici. Son Album ici. Son myspace ici. Son facebook ici.

(Je suis officiellement amoureuse de son morceau First Morning Light qui est sublimement Sublime, à lui seul il vaudrait l’achat de l’album.)

Publicités

5 Réponses to “Leopold Skin – quand la beauté est telle qu’elle en devient douloureuse”

  1. vivie février 18, 2011 à 5:15 #

    c’est la qualité qui est mauvaise alors, parce que moi je trouve sa voix nasillarde!!!

    • leszamateurs février 19, 2011 à 10:31 #

      oui il a une voix nasillarde mais son album est SUBLIME, cliques sur son album écoutes First Morning Light et on en reparle … tu vas voyager vivie

  2. Guimauve février 21, 2011 à 9:26 #

    Un très grand parmi les grands…

  3. sarah mars 3, 2011 à 12:20 #

    Pas fan du tout.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Course à l’audience … ou les méthodes putassières « - février 18, 2011

    […] sais pas quoi en penser encore, j’ai largement préféré faire une Chronique sur le sublime Leopold Skin. (Me connaissant Radiohead viendra dans 3 mois). Leopold ne me rapportera pas beaucoup […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :